Une synodalité vécue chez Talenthéo



Pourquoi une démarche synodale ?


Talenthéo a été fondée il y a 15 ans, dans un contexte ecclésial différent de celui d’aujourd’hui. Depuis sa création, notre communauté a régulièrement pris soin de venir questionner l’intuition initiale de sa mission orientée vers « des pasteurs en croissance pour une Eglise en croissance ».

Les bouleversements actuels que traverse l’Eglise nous ont poussés, début 2021, à nous engager dans une démarche d’écoute et de discernement. Notre intention était à la fois de rendre grâce pour la fécondité de Talenthéo et de nous laisser inspirer par l’Esprit Saint pour choisir nos orientations pour les prochaines années.

Quels principes nous ont guidés ?

Nous avons fondé notre démarche sur plusieurs principes :

- Une écoute et un discernement élargis des réalités et des besoins de l’Eglise, tenant compte de la conversion pastorale déjà engagée et des différentes sensibilités

- Une orientation vers la profondeur plus que sur l’urgence d’agir

- La place centrale de l’Esprit Saint dans notre démarche

Nous avons donc construit une démarche en 3 temps :

- Un temps d’écoute de toutes les parties prenantes de Talenthéo : coachs, prêtres, évêques, religieux, laïcs engagés, diacres… avec deux modalités : des entretiens individuels et des groupes de partage

- Un temps de retraite de discernement à l’écoute de l’Esprit Saint, retraite que nous avons bâtie et vécue avec le père Gilles Rousselet

- Un temps d’orientation et de décision

Vous êtes nombreux à avoir contribué à cette réflexion, soyez-en chaleureusement remerciés. Grâce à vous, nous avons pu vivre des temps d’échange en parité, entre consacrés et laïcs qui nous ont permis de partager nos représentations, nos questions et nos espérances. Nous avons expérimenté un dialogue constructif où les différences sont accueillies et source de dynamique.

Une retraite fondatrice

Un point essentiel de notre démarche a été notre retraite de discernement, organisée à la Clarté Dieu, conduite avec le père Gilles Rousselet, avec qui nous avons vécu une magnifique collaboration. Nous avons bâti cette retraite avec la pédagogie des exercices spirituels de Saint Ignace. Nous sommes venus déposer nos joies et nos peines, nos aspirations et nos déceptions pour les confier au Seigneur. Nous avons également apporté la synthèse de nos travaux pour nous laisser éclairer par l’Esprit Saint. Durant ces deux jours, nous avons beaucoup reçu, individuellement et ensemble.

Quels sont les enseignements ?

En juillet 2021, nous avons organisé des réunions de partage des conclusions ; certains d’entre vous y ont participé. Nous vous en remercions infiniment.


Ce processus a permis de confirmer et d’ouvrir des orientations pour Talenthéo. En même temps, il a fait apparaître des polarités pour lesquelles nous n’avons pas encore pris de décision. Ce n’est pas toujours simple d’accepter que certains sujets ne soient pas encore mûrs pour une décision. Ce temps de discernement nécessaire nous invite à l’humilité et à une écoute toujours plus grande de l’Esprit.

La publication du rapport de la Ciase en octobre 2021 a été un choc pour l’ensemble de l’Eglise et notre communauté de coachs. Frappés par la convergence des conclusions de ce rapport avec celles de notre démarche d’écoute et de discernement, nous les avons reçues comme une confirmation de notre mission.


En conclusion, vivre ce processus synodal au sein de Talenthéo a été une véritable grâce pour l’ouverture et le discernement qu’il a provoqué. Il nous a permis d’expérimenter les processus de synodalité que nous accompagnons dans l’Eglise. Cette démarche nous rend humbles, ambitieux et réalistes, ouverts à l’inconnu et à l’audace pour nous engager avec conviction au service de la conversion relationnelle et pastorale de l’Eglise.


Béatrice Castaing de Longueville, coach Talenthéo

 

Nos principales orientations à ce jour :


Contexte et enjeu :

L’appel du Pape à la synodalité et le contexte des abus d’autorité, de conscience ou sexuels invitent l’Eglise à revisiter en profondeur sa gouvernance. Talenthéo contribue activement à cette transformation en développant les compétences relationnelles et les processus de gouvernement permettant une co-responsabilité au service de la mission et de la croissance spirituelle.


Une offre enrichie pour développer tous les responsables ecclésiaux
  • Centrée sur la gouvernance et la conversion relationnelle et pastorale

Notre but n’est pas que pastoral, nous sommes convaincus que l'Église sera crédible et modélisante pour la mission, si le monde voit une Eglise fraternelle : “voyez comme ils s’aiment”. Ces compétences relationnelles ne relèvent pas de la bonne volonté, de la vie spirituelle, ou encore de la formation théologique, mais d’une formation pratique à la relation, notamment en matière d'intelligence émotionnelle et relationnelle. Sur cette base relationnelle, le travail sur la gouvernance et la conversion pastorale trouvera alors toute sa fécondité.

  • Ciblant l'institution et les responsables (ordonnés, consacrés ou laïcs)

Tout en restant très engagés au service des prêtres, des religieux et des évêques, l’invitation à la synodalité nous invite également à accompagner des responsables laïcs, dans le développement d’une fructueuse collaboration clercs-laïcs. Nous voulons amplifier les formations de l’Institut Talenthéo ou du Parcours Talenthéo et travaillons à l’organisation de formations pour les Évêques à Rome et dans les Conférences Épiscopales.

Il est essentiel que les responsables de communautés ou de diocèses ne restent pas seuls avec le poids des confidences et des responsabilités mais qu’ils puissent avoir un vis-à-vis en parité, qu’ils acceptent de se laisser interpeller en recevant du feedback, en se développant avec d’autres, tout au long du ministère et pas seulement au début.

  • Amplifiant l’offre Scoladéo pour accompagner l’enseignement catholique

L’enseignement catholique est encore un espace de rencontre avec les jeunes dans lequel l’annonce de la foi et une formation humaine et intellectuelle chrétienne est encore possible.


Une communauté de coachs plus reliée et ajustée dans ses missions bénévoles
  • Des fraternités régionales

Nous avons créé des fraternités régionales rassemblant les coachs d’une même région afin de renforcer la connaissance et la confiance mutuelle, de favoriser l'intervision entre coachs en facilitant ainsi les co-animations et la représentation de Talenthéo auprès des évêques et des vicaires généraux. Nous souhaitons encourager et soutenir ces rencontres régulières de fraternité.

  • Un recrutement de coachs et une intégration renforcés

La croissance des demandes et la réponse à de nouveaux besoins impliquent de développer notre réseau de coachs et de renforcer le suivi et la formation au coaching ecclésial.

  • Un contrat d’engagement et le modèle économique Talentheo

Le bénévolat reste l’ADN de Talenthéo rendant possible pour de nombreux bénéficiaires une intervention effective. C’est aussi le moyen de mobiliser une communauté large de coachs au service de l’Eglise. Ce modèle porte une réelle fécondité tout en présentant certaines limites d’engagement dans la durée. Nous poursuivons notre discernement sur cette question.


La prière pour soutenir la mission de Talenthéo
  • Prière des coachs et des amis de Talenthéo

Il s’agit d’abord de notre prière personnelle et communautaire, notamment en étant fidèles au rendez-vous hebdomadaire du jeudi pour dire chacun la prière de Talenthéo, en priant au sein des fraternités et lors de nos rencontres tous ensemble. Le deuxième cercle des “Amis de Talenthéo” (laïcs engagés, bénévoles, donateurs ...) est invité à porter la mission de Talenthéo dans sa prière.

  • Les communautés priantes

Il s’agit ensuite de poursuivre la mobilisation de communautés priantes qui portent chacune de nos missions, nous-mêmes et nos bénéficiaires.