Talenthéo au service de la formation intégrale des séminaristes

Bonjour Quitterie, tu es coach Talenthéo et tu interviens depuis 2014 au séminaire de Toulouse. Depuis 15 ans, les interventions de Talenthéo dans les séminaires se déroulent uniquement auprès des diacres en 7ème année de formation (séminaires de Toulouse, Toulon, Issy-les-Moulineaux et des Carmes).


Depuis 2 ans la demande du conseil du séminaire de Toulouse a évolué. Ils souhaitent bâtir un parcours de formation où la connaissance de soi et la conduite pastorale et missionnaire soient enseignées dès les premières années du séminaire. Aujourd’hui Talenthéo intervient en 2ème et 3ème années de Théologie, ainsi qu’en année diaconale.





Tout d’abord, sur quoi se base la formation des séminaristes dans les séminaires ? Qu’est-ce qui l’encadre ?


C’est la Ratio Fundamentalis, dont une nouvelle version a été publiée en 2016. Elle n’avait pas été changée depuis 30 ans. Ce document publié par le Vatican est le texte de base de la formation des séminaristes à travers le monde. Pour adapter la formation des séminaristes au contexte culturel de chaque pays, une Ratio Nationalis est ensuite rédigée par les différentes conférences épiscopales. Elle est actuellement en cours de rédaction en France.


La nouvelle Ratio Fundamentalis insiste sur la formation intégrale des séminaristes et met l’accent sur leur formation humaine et le processus de maturation de leur personnalité. Les dimensions pastorale, spirituelle, humaine et intellectuelle doivent s'intégrer parfaitement dans la personnalité du prêtre dans sa formation.


Quels sont les nouveaux enjeux dans la formation des séminaristes ?


La formation intégrale : les séminaristes sont invités à « intégrer » tout ce qu’ils reçoivent au séminaire pour grandir peu à peu dans la capacité à recevoir le don du sacerdoce librement et y répondre. C’est un processus de maturation humaine et spirituelle qui est au cœur de la formation, et cela dans un contexte de plus en plus complexe. Les séminaristes ont des parcours extrêmement variés ; il s’agit de rejoindre chacun là où il en est. Le sur-mesure et les exigences d’un parcours commun sont à concilier.


Il y a un retour à l'identité sacerdotale du prêtre. Plus le contexte extérieur est dénué de repères, plus le prêtre doit savoir qui il est. Au cours de sa formation le séminariste acquiert une réponse simple, claire et intégrée.


Il y a un retour à l’aspect communautaire. À Toulouse, en 3ème année, les séminaristes vivent en fraternité. Cette vie ordinaire en communauté est un lieu de croissance humaine pour chacun.


La dimension missionnaire du prêtre est devenue clé. Les séminaristes sont formés pour susciter des communautés de disciples-missionnaires autour d’eux, autrement dit des personnes appelées à la sainteté et à l’apostolat dans le monde. Il y a un changement dans la manière d'enseigner la pastorale.


Qu’est-ce qu’un coach peut apporter de ce point de vue-là ?


Le Pape nous demande d'initier sans cesse des processus. Le coach est un professionnel des processus, il sait parfaitement les construire. Il va se saisir d'un objectif et concevoir des étapes pour aider la personne à avancer vers cet objectif.


Quand un jeune séminariste est accompagné dans son cheminement par un coach, il va avoir un accompagnement spécifique sur son chemin de croissance. Le coach va l’aider à franchir des étapes. Les séminaristes sont accompagnés en groupe et individuellement ; nous nous appuyons sur les relations en équipe et sur l'intelligence collective au service de la formation.


Quelles sont les grandes lignes du programme de formation conçu par Talenthéo en réponse à la demande du séminaire de Toulouse ?


La nouvelle Ratio Fundamentalis demande aux prêtres de devenir très humains pour devenir des saints. Pour cela ils doivent apprendre à se connaître, intégrer leur histoire et pratiquer les vertus humaines pour développer la charité pastorale, ce cœur de pasteur.


En 2ème et 3ème année de Théologie, nous accompagnons les séminaristes pour qu’ils intègrent leur histoire et entrent dans une vision pastorale de leur propre histoire. On les invite à se connaître en profondeur avec des outils comme le profil Talents. Ils redécouvrent également la pratique des vertus pour répondre à cet appel à devenir disciple-missionnaire.


En année diaconale, nous accompagnons les séminaristes sur une approche plus pastorale et relationnelle. Nous nous appuyons notamment sur la dynamique d’équipe et les 5 essentiels. Nous leur donnons des outils et les préparons à différentes problématiques auxquelles ils seront confrontés dans leur futur ministère :


  • Comment faire d'un groupe une communauté de disciples missionnaires ?

  • Comment accompagner individuellement les personnes à partir de là où elles en sont ?

  • Comment les accompagner dans des conflits, des crises de croissance, la conduite du changement ...

  • Comment appeler une équipe, élaborer ensemble une vision pastorale pour la communauté et l'accompagner sur ce chemin ?


Qu’est-ce qui te touche le plus dans cette mission ?


La grande confiance qui nous est donnée en tant que coach Talenthéo et, plus particulièrement dans le séminaire de Toulouse, une grande ouverture au dialogue. Le souci commun avec les pères du séminaire d'être au service des séminaristes et de l'Église. On dialogue beaucoup pour trouver les meilleurs enseignements.